Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2018 3 24 /01 /janvier /2018 17:52

Une jeune fille rangée se découvre un penchant pour la chair.

Voyage initiatique, d’amour et de sororité.

L’héritage est une fatalité.

 

Héroïne sans fait d’arme.

Pas une larme pour la monstruosité.

Veto levé après une épreuve christique.

« Mangez, ceci est mon corps ».

 

Dans la bouche, le goût de rouille.

Sous la douche, les liens du sang.

Du sexe à l’ouvrage.

Du corps à l’outrage.

 

Sa vocation cache un secret de famille.

On n’évite pas le sacrifice.

 

Avec des poils à épiler, de la sensualité et de la bestialité sans cruauté,

Grave est une pépite unique en son genre.

Il y a à voir et à dévorer.

 

Junior is dead.

Juliette rêve alors de bouffer son Roméo homo.

 

Nos bas instincts sont en émoi.

On ferme les yeux parfois.

Et alors on s’y voit.

Croquer dans notre prochain,

Saignant ou à point.

Grave de Julia Ducournau

Grave de Julia Ducournau

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Vodka Lemoni
  • : Pas de justification. Pas de démonstration. Que des tripes avec du style et quelque élégance. Eviter de tomber dans le piège de l'egotrip "Miroir mon beau miroir". Sortir de l'éternelle fatalité "Vous êtes de ceux qui mettent leur orgueil dans ce qu'ils ne font pas" hein Simone. Et pour rendre à Patrick ce qui est à Patrick : "Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets" So, que la fête commence !
  • Contact

Recherche

Liens