Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 14:46

Des Stan Smith et des vestes Carhartt à la pelle.

De la bière sur mon jean's, je me noie dans une marée de blancs-becs de deux mètres,
qui hurlent leur amour du Hip Hop et leur adolescence fanée.

Je suis larguée.
DJ Premier fait du bruit et balance le son.
Je sens que je passe à côté.
Je m'attendais à être placée, je lutte pour ne pas me faire écraser.
Plus de mon âge.

Sur les côtés c'est "passe passe le oinj".
Je prends un air cool, c'est vendredi soir. Thalassa passe à la trappe.
Perdue dans la foule, l'idée de me réveiller aux aurores stoppe tous les élans de sympathie.
Je deviens vieille (et méchante). Mes oreilles sifflent, mes baskets collent au sol.

Fin de la première partie.
Primo n'a pas demandé son reste.
L'expert que j'accompagne semble avoir rajeuni de quinze ans.
Même s'il a perdu la voix, son sourire parle pour lui. C'est bon signe.

On attend sagement le concert d'un groupe dont on ne sait rien. Peut-être que ce sera bien.

Ca recommence, le public s'emballe. Je n'y pige rien. Je prends mon mal en patience et essaie de paraître parfaitement à l'aise. Mais je n'entends que Pow Wow dans la langue de Shakespeare. D'interminables minutes passent. Je souris, je me sens idiote.

L'expert se tourne alors vers moi et me demande ce que j'en pense. Avant de tourner sept fois ma langue dans ma bouche, je fais une mine dubitative et hurle à son oreille "Ce n'est pas ma came", comprenez "Je m'ennuie mais on reste, si tu veux".

"Et toi ?"

Je lis sur ses lèvres :

"On s'arrache." Sans autre nuance.

Je m'en veux déjà. Je me dis que je suis égoïste, que je lui gâche la fête, qu'il fait ça pour me faire plaisir. J'essaie de me rattraper "Mais non, c'est plutôt intéressant, en fait".

Très sûr de lui, il me prend la main et tel Moïse, trace notre chemin à travers la masse informe.

Aux portes, on nous demande si notre sortie est définitive. On sourit poliment. J'ai honte.

Plus loin, il précise comme pour me rassurer : "Je n'en pouvais plus, c'était insupportable."
Et avant même que j'ai besoin d'insister :
"Pas de regret, j'étais venu pour Premier".

Il n'est pas vingt-deux heures dehors.
Notre crédit baby-sitter n'est alors pas encore épuisé.

La nuit (ou tout comme) nous appartient...

Thinking of a master plan

Thinking of a master plan

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Vodka Lemoni
  • : Pas de justification. Pas de démonstration. Que des tripes avec du style et quelque élégance. Eviter de tomber dans le piège de l'egotrip "Miroir mon beau miroir". Sortir de l'éternelle fatalité "Vous êtes de ceux qui mettent leur orgueil dans ce qu'ils ne font pas" hein Simone. Et pour rendre à Patrick ce qui est à Patrick : "Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets" So, que la fête commence !
  • Contact

Recherche

Liens