Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 14:00

Pas de froufrou.

Pas d'esbroufe.

Pas de parure qui gâcherait l'équilibre des formes.

Il s'amuse des transparences mais ne dévoile rien qui choquerait l'assistance.

Sa séduction est dans les lignes de fuite.

Il joue avec les volumes pour sublimer les courbes.

La mise à nu du corps est suggérée, jamais donnée.

Ses robes sont hors du temps. Il a crée une silhouette qui traverse les modes, sans publicité, sans produit dérivé. Une révolution.

Durant l'exposition, on rêve que le Palais Galliera devienne notre dressing pour une nuit, et qu'à l'abri des regards, on se glisse dans un de ces modèles pour femme sculpturale, se métamorphosant ainsi sous les coutures d'Alaïa.

L'absence de l'homme se révèle dans les jeux d'ombre et de lumière proposés par la scénographie feutrée. Elle en devient suspecte. Non qu'on attendait un culte de la personnalité, mais il est vrai qu'on aurait aimé découvrir le secret.

On espère sans se l'avouer qu'il nous attend au Musée d'Art Moderne, où continue la rétrospective. Aucune trace de lui. Ses créations habitent les lieux, son fantôme hante notre esprit. Aucune image, aucune archive. Pas même une avec Stéphanie Seymour ou Naomi Campbell, elles qui étaient à ses pieds.
Rien que des robes, des vestes et un legging, le premier de l'histoire, il paraît.
A se damner.
Comme si tout cela avait été créé par un fantôme, par magie...
Par la main du Dieu Azzedine.

Photo : Patrick Demarchelier

Photo : Patrick Demarchelier

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Vodka Lemoni
  • : Pas de justification. Pas de démonstration. Que des tripes avec du style et quelque élégance. Eviter de tomber dans le piège de l'egotrip "Miroir mon beau miroir". Sortir de l'éternelle fatalité "Vous êtes de ceux qui mettent leur orgueil dans ce qu'ils ne font pas" hein Simone. Et pour rendre à Patrick ce qui est à Patrick : "Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets" So, que la fête commence !
  • Contact

Recherche

Liens