Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 15:54

En 2 briques :

- Pont-levis

- Ascenseur

...

Partager cet article

Cha - dans pyramide jeu-concours
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 13:53

Lui : "Perrotin c'est chiant avec une poussette."

Elle : "Ouais, c'est vrai, je n'y avais pas pensé. On peut essayer Beaubourg alors ?"

Partager cet article

8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 11:02

"L’homme est un infirme. Je veux dire qu’il est limité par des dimensions qui le finissent et l’empêchent de comprendre l’infini où les dimensions n’existent pas.

C’est, plus que par la science, par la honte que lui inflige cette infirmité et la hantise d’en sortir, qu’il arrive à concevoir l’inconcevable. Du moins, à admettre que le mécanisme, où il occupe une place modeste, n’a pas été machiné à son usage.

Il commence même à reconnaître que l’éternité ne saurait avoir été ni devenir, qu’elle est fixe en quelque sorte, qu’elle est, qu’elle se contente d’être, que les minutes valent des siècles et les siècles des minutes et qu’il n’y a ni minutes ni siècles, mais une immobilité vibrante, grouillante, terrifiante, contre laquelle son orgueil se cabre, au point qu’il en était arrivé à croire que son habitacle était le seul et qu’il en était le roi."

Jean Cocteau, Journal d'un inconnu

Partager cet article

13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 11:51
Ruines de la Grèce Moderne

Ruines de la Grèce Moderne

Partager cet article

Cha - dans Grèce nature ruines Kea
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 16:23

Fermer les fenêtres. Tirer les rideaux.

Rester à l'abri, à la fraîche, loin des rumeurs de la ville, de l'excitation des départs en vacances, de la revue de presse des défilés, d'une actualité tiède à nous ramollir et d'une course effrénée à un teint hâlé signe extérieur de vanité.
Oublier l'heure qu'il est et les impératifs d'une journée qu'on laisse filer sans contrainte de rentabilité et dernières affaires à solder.

Demain rien n'aura changé.

Faire le vide… Et profiter de l'heure du thé pour faire péter les synthés, seule ou accompagnée.

Tapage diurne pour convoquer au banquet sans mascarade grotesque ni mascara coulant, les absents sur la piste de danse.

Espérer la visite de ceux qui nous ont quittés, spectres malgré eux, hantant nos existences par des chants de silence. Ceux pour qui on ne cesse d'imaginer une suite sans fin. Se projeter dans une prochaine fête entre amis pour balancer la sauce et goûter à l'ivresse des corps envoutés par des rythmes endiablés et même un tube de l'été remixé.

Choisir, sans se le dire, de continuer à fêter les vivants, d'accepter que tout ne soit ni rose ni parfait, de vivre cette réalité avec ses petites contrariétés, ses maladresses, de se faire bousculer, d'être parfois à contre-rythme ou de se faire marcher sur les pieds, sans rien laisser s'échapper et créer toujours et encore des moments de félicité, sur une playlist sur-mesure à partager.

Alors on danse

Partager cet article

8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 19:11

Tous les deux face à leur écran respectif, en pleine séance de télétravail.

Elle : "P'tain Twitter, c'est l'ère du vide..."

Lui : "Tu veux dire le désert du réel…"

Partager cet article

16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 10:22

Entre Géraniums au balcon et fête des mères en promotion, Bob nous offre une proposition délicate de la composition florale (à voir au Grand Palais).

En interprète du langage de ces créatures vaniteuses, il ouvre une nouvelle voie à l'art de l'Ikebana, qui occupait tant Scarlett, perdue au pays du Soleil Levant.

Ceci dit, la visite de l'exposition pourrait vous donner d'autres idées de cadeaux à faire à votre maman…
A vous de voir.

Fine fleur
Fine fleur
Robert Mapplethorpe

Robert Mapplethorpe

Partager cet article

30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 09:12

Suggérer plutôt que dévoiler...

Carrément disparaître, se faire oublier.

Le silence pour seule présence.

En filature, choisir une couverture et attendre son heure sans sécher,
prête à dégainer.

Préférer l'ombre fraîche et miser sur une protection contre les UV pour plus de sécurité.

L'épiderme entre de bonnes mains, il n'y a rien à craindre.

La mutation est en marche, non pour devenir reine de beauté (souhait vite évaporé avant même la puberté), mais un savant mélange entre Simone, Hannah et Birgit - sans ordre de préférence.

Et être déterminée à jouer à la rentrée dans la cour des grandes sans se prendre les pieds dans le tapis.

Paris tenu. Rendez-vous pris.

Under cover
Under cover
Photographies de Virginie Rebetez, finaliste du festival international de mode et de photographie de Hyères 2014 - mention spéciale Leica.

Photographies de Virginie Rebetez, finaliste du festival international de mode et de photographie de Hyères 2014 - mention spéciale Leica.

Partager cet article

10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 11:59

La beauté brute de la fascination et de l'innocence face à l'écriture incarnée par Marguerite Duras.

Partager cet article

21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 11:52

En pleine sortie d'hibernation, l'option pyjama en public peut avoir du charme et a même quelques avantages en fin de semaine, car vous voilà déjà prête pour le cocooning du samedi et le brunch entre amis.
Ce qui ne vous dispense pas de vous démaquillez avant de vous coucher.

A vous de choisir dans quelle catégorie vous voulez jouer et comment vous l'accessoirisez : chaussettes en laine ou stilettos ajourés.

Une chose est sûre, tous les goûts sont dans la nature.

C'est juste une question de feeling et d'attitude aussi.

Version imprimé pingouin en coton pour Bridget ou satin par Blue Farrier pour Issa
Version imprimé pingouin en coton pour Bridget ou satin par Blue Farrier pour Issa

Version imprimé pingouin en coton pour Bridget ou satin par Blue Farrier pour Issa

Partager cet article

Présentation

  • : Vodka Lemoni
  • : Pas de justification. Pas de démonstration. Que des tripes avec du style et quelque élégance. Eviter de tomber dans le piège de l'egotrip "Miroir mon beau miroir". Sortir de l'éternelle fatalité "Vous êtes de ceux qui mettent leur orgueil dans ce qu'ils ne font pas" hein Simone. Et pour rendre à Patrick ce qui est à Patrick : "Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets" So, que la fête commence !
  • Contact

Recherche

Liens